Merveilleux nuages
Recueil de poèmes

LillyOde

Aspiré par ton crépuscule,

J’abandonnais pour un soir ma bulle

Et son enveloppe de solitude.

 

Je levais l’ancre vers ta contrée,

Succombant à l’appel de ta beauté

Et de ton doux parfum épicé.

 

Au rythme de ton corps déhanché,

Sur des mélodies désenchantées,

Mon cœur, réanimé, s’est accordé.

 

Poupée de porcelaine fendillée,

De ton cœur et ton âme ébréchés,

Je suis désormais le prisonnier,

 

Esclave de tes douces cruautés :

Caresser ta peau douce comme le lait,

Et m’enivrer de tes lèvres sucrées.

 

 

Philippe Boizart

Tous droits réservés

Poupée cassée,

Ton mécanisme est désenchanté,

Mais n’oublie pas qui tu es.

Ne te perd pas à trop te chercher,

Laisse le passé où il est,

Avec ces hommes qui ont joué,

Ignorants de ta fragilité.

Poupée cassée,

Ton mécanisme j’en ai la clé,

Laisse-moi juste le remonter,

Et irriguer tes veines glacées,

Réanimer ton corps tout entier,

Regonfler ta poitrine écrasée,

Pour enfin ton cœur libérer.

Poupée cassée,

Tu as gagné ta liberté

A coups de plaies cicatrisées.

Tu as quitté la mer déchainée

Pour un rivage de paix.

Tu n’as plus qu’à rêver

Face à l’horizon immaculé.

Philippe Boizart

Tous droits réservés

" Chouette surprise ce matin , j'ai reçu , bien plus tôt que prévu, le recueil de poésies de Philippe Boizart : magnifique bleu ciel de la couverture , invitant à la rêverie, (et ma couleur préférée) extraordinaire nuage figurant un cheval s'élançant au galop (mon animal adoré depuis tout enfant) Format et épaisseur idéaux pour l'emmener partout avec vous , comme celui de Rabindranath Tagore , qui , jamais ne me quittait , afin de pouvoir le lire et le relire à loisir , sur un banc , dans un parc , en tramway , en métro , en bus , en train....Gourmande impatiente , je me suis plongée dans ce courant de mots avec délices....A chaque poême : frissons , émotions , résonnances d'anciennes sensations.....Pour un peu on en manquerait son arrêt de station , juste pour poursuivre ce voyage au sein de tes Merveilleux nuages , Philippe ! Merci pour ce cadeau - ils se font rares les bons livres de poésie- Je sens que lui et moi allons faire ensemble un très long bout de chemin , jusqu'à ce que je doive coller et recoller , encore et encore , la couverture de ce petit bijou dans son écrin bleu , afin que chaque jour puisse m'apporter , la part de beauté qui fera vibrer mon cœur et me sentir heureuse et vivante ! " Corinne Derudder

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

Symphonie

En quête de l’harmonique métaphysique,
Au gré de tes notes de musique, magiques,
Vibratiles, ondes de tes courbes électriques,

Je m’improvise virtuose,
Rêveur d’apothéose.
METAMORPHOSE !

Prélude à tes inhibitions,
Ta peau dessine la partition,
Concerto de notre passion.

De tes cuivres complices,
Mes lèvres, ma langue, intrusives,
Enflamment les orifices.

Par Cupidon devenu l’Archet,
Je m’étire sur les cordes
De ton cœur ébréché.

Nos corps métronomes,
S'abandonnent, fusionnent, 
Nouvelle Babylone.

Vibrant sous tes Anches,
De cris en gémissements,
Nos âmes s’épanchent…

Philippe Boizart


Extrait recueil " Merveilleux nuages "
Tous droits réservés

Fleurs coupées

Les filles blessées
Cultivent le jardin,
Tapi en secrets,
De la peur d’aimer.
Les filles blessées
Grandissent protégées,
Dans l’intimité
D’un cœur grillagé.
Les filles blessées,
Rejettent l’idée
De pouvoir être aimées
Pour se préserver.
Les filles blessées,
Rêvent en secret
De s’émerveiller,
Pour ne pas faner.

Philippe Boizart
Tous droits réservés